28 °C
 

economie
Seules 16% des entreprises ont retrouvé leur activité d’avant la crise

Par Agathe Mathieu      15 octobre 2020 à 12h28
Suite à un audit mené auprès des entreprises du territoire pour évaluer les conséquences économiques de la crise sanitaire, les résultats montrent que le chômage est en hausse et les entreprises sont inquiètes pour leur avenir.
Du 10 au 20 août 2020, la Chambre Consulaire Interprofessionnelle de Saint-Martin a mené une étude afin d’évaluer l’impact de la crise sanitaire sur l’économie du territoire. Le rapport d’audit Qualitstat, mené dans plusieurs autres territoires d’outre-mer, vient d’être dévoilé à la presse. Une évaluation d’autant plus essentielle pour la CCISM que Saint-Martin présente des «problématiques supplémentaires» par rapport aux autres territoires, à savoir : le passage de l’ouragan Irma en 2017, les manifestations contre le PPRN de décembre 2019 et plus récemment la fermeture de la frontière pendant plusieurs semaines.
Selon les données de la CGSS, le tissu économique saint-martinois serait composé de 7 000 entreprises, dont seulement 1 200 entreprises employeuses, ce qui représente 7 000 salariés. 600 entreprises ont été interrogées dans le cadre de cette étude. La CCISM estime la marge d’incertitude entre 2,2 et 5 points.

83% des entreprises touchées


Le rapport d’audit révèle que près de 6 entreprises sur 10 ont dû fermer pendant le confinement. Au moment de l’enquête, 3 entreprises sur 10 n’avaient toujours pas réouvert. 83% des entreprises interrogées ont déclaré avoir perdu du chiffre d’affaires dont 65% font état d’un effondrement de plus de 50% de leur chiffre d’affaires sur les 6 premiers mois de 2020 par rapport à 2019. La CCISM note que la crise sanitaire frappe de plein fouet Saint-Martin, davantage que la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane, en raison du «manque de diversification économique». En effet, l’île repose à 95% sur le tourisme.

Parmi les mesures mises en place par le gouvernement, le chômage partiel a été la plus sollicitée (32% des entreprises interrogées). Sur 31% des entreprises qui ont sollicité leur établissement bancaire, 8 sur 10 ont fait une demande de Prêt Garanti par l’Etat (PGE). 44% ont estimé que cela leur avait été bénéfique et 28% que ce n’était pas adapté à leur situation. 1 entreprise sur 3 n’a pas obtenu de prêt. A noter qu’1 entreprise sur 5 n’a sollicité aucune mesure d’aide.

Fermeture de la frontière


La fermeture de la frontière liée au rebond de l’épidémie côté hollandais en août a créé «un obstacle supplémentaire à la relance économique du territoire à la sortie du confinement», estime la CCISM. «Les échanges commerciaux ont été enrayés et les déplacements des citoyens et des salariés mais aussi des clients potentiels en provenance du côté hollandais ont été drastiquement réduits». Lors de l’enquête au mois d’août, près d’un chef d’entreprise sur deux estimait cette fermeture justifiée, mais 8 entreprises sur 10 redoutaient les répercussions sur l’activité de leur structure, notamment la baisse de la clientèle (75%), l’absence d’activité (43%) et les difficultés d’approvisionnement en matières premières (35%). «Même s’il y avait une justification sanitaire, force est de constater qu’il y a plus de méfaits économiques que d’effets sanitaires», conclut la CCISM.

Inquiets pour l’avenir


Trois mois après le confinement, seulement 16% des entreprises ont retrouvé leur activité d’avant la crise, «essentiellement le BTP car le secteur vit d’une commande intérieure et plus spécifiquement de la commande publique», note la CCISM. Le rapport d’audit montre que près de 4 dirigeants d’entreprises sur 5 sont inquiets pour l’avenir de leur entreprise, et 87% inquiets pour le devenir de l’activité économique à Saint-Martin. Un manque de confiance en l’avenir qui entraîne des répercussions sur l’emploi : «les entreprises n’ont pas confiance, n’investissent pas et par conséquent n’embauchent pas», souligne la CCISM. L’année dernière à la même période, il y avait 4 080 demandeurs d’emploi toutes catégories confondues. Aujourd’hui ils sont 5 500, soit 32% de la population active.

Une économie freinée en plein vol par les blocages

A la mi-décembre, à quelques jours des fêtes, l’île a été paralysée en raison des blocages découlant des manifestations contre le PPRN. Hôtels, restaurants et boutiques se sont vus dans l’obligation, pour la plupart, de fermer leurs portes pendant au moins quelques jours. Marigot a vécu pendant plusieurs jours au ralenti. Pour les...

Lire la suite
Daniel Gibbs annonce l’ouverture des plages

Baignade autorisée « Pour le moment et jusqu’au 11 mai, les consignes restent les mêmes : confinement, sortie qu’en cas d’absolue nécessité et respect des gestes barrières dans l’espace public. Cependant, au regard des circonstances, j’ai décidé, dans mon domaine de compétence, de rouvrir les plages de Saint-Martin le...

Lire la suite
Quatorzaine en Outre-mer. Le coup de gueule des professionnels du tourisme

Dans un communiqué, les acteurs et les professionnels du tourisme régional (zone Antilles-Guyane) s’interrogent sur la différence de traitement réservé aux Outre-mer dans la gestion des protocoles sanitaires et des restrictions encore imposées aujourd’hui aux voyageurs. Ils dénoncent une « inégalité de traitement ». Pour justifier...

Lire la suite

mercredi 18 novembre 2020

TÉLÉCHARGER >
Anniversaire Rancho 14 AEC Black FridayAssurances Tackling
1€= $   1$= €
Cotation Euro / Dollar le 18/11/2020 à 00:16

pharmacie de garde

Nous rappelons que la garde commence le samedi à 20h (sauf Samedis fériés) et se termine le Samedi suivant à 08h.


médecin de garde

dernières vidéos

Ouverture de la frontière

Caraïbes - Plongée confidentielle dans les eaux de l'île de Saint-Martin

    bateaux de croisière

    Aucun bateau aujourd'hui