28 °C
 
DIGICEL OFFRE forfait life 30 giga

education
Réforme du lycée : le recteur fait le point

Par Agathe Mathieu      14 mai 2019 à 17h45


  Mostafa Fourar, recteur de l’Académie de Guadeloupe, et Michel Sanz, Inspecteur d’académie – directeur académique adjoint des services de l’Education natio
Le recteur de l’Académie de Guadeloupe Mostafa Fourar était en déplacement à Saint-Martin ce lundi pour échanger avec la communauté éducative sur la réforme du lycée qui prendra effet dès la rentrée de septembre.
La période de réserve électorale due aux élections européennes aura rendu son passage très discret. Mais Mostafa Fourar était bien présent ce lundi à Saint-Martin pour faire un point avec les équipes du lycée professionnel et du lycée général et technologique sur la réforme imminente du lycée. Dès septembre, les filières du lycée seront profondément bouleversées et avec elles l’organisation des élèves et des enseignants.

Pour s’assurer du bon déroulement de la mise en place de cette réforme, le recteur de l’Académie de Guadeloupe a commencé sa journée par le lycée professionnel où «les enseignants sont suivis et accompagnés par des inspecteurs (…) il n’y a pas d’inquiétude particulière par rapport à la réforme». Au niveau national, les lycées professionnels devront mettre en place dès la rentrée «3 familles de métiers».

A Saint-Martin, les choses se feront graduellement : les métiers de la relation client seront mis en place à la rentrée 2019, les métiers de l’hôtellerie-restauration en 2020 et les métiers du bois, de la maintenance, du numérique et de la transition énergétique en 2021. «Il y a aura des co-interventions entre les matières générales et les matières professionnelles, pour permettre aux élèves de comprendre à quoi servent le français et les maths dans la maintenance bateau par exemple», explique Michel Sanz, Inspecteur d’académie – directeur académique adjoint des services de l’Education nationale. Les enseignants devront donc travailler de concert pour «construire des séquences d’enseignement communes».

12 enseignements de spécialité


La réforme concerne également la voie générale et technologique dans laquelle les filières classiques (L, S, ES…) disparaîtront totalement dès la rentrée au profit de 12 «enseignements de spécialité». Au niveau national, chaque lycée devra proposer 7 enseignements et s’organiser avec d’autres établissements pour la complémentarité. Au tronc commun d’un volume horaire de 60 % s’ajouteront donc 3 spécialités parmi les suivantes : histoire, géographie et sciences politiques ; arts plastiques ; humanité, littérature et philosophie ; langues et cultures étrangères allemand ; langues et cultures étrangères anglais ; langues et cultures étrangères espagnol ; mathématiques ; musique ; numérique et sciences informatiques ; physique chimie ; sciences économiques et sociales ; sciences et vie de la terre.

A Saint-Martin, 9 enseignements seront ouverts. Ceux qui ne seront pas possibles sur place pourront être proposés à distance via le CNED. «Les futurs élèves de première choisissent 4 enseignements de spécialité, trois seront validés», détaille Michel Sanz. En terminale, les élèves n’en garderont que 2.

Avec ce changement profond, le raisonnement des jeunes mais aussi de leurs parents quant à l’orientation devra être totalement revu, mais pour Mostafa Fourar, cette réforme offre aux élèves «une palette beaucoup plus grande de possibilités (…) Et les élèves ont le droit de se tromper, des passerelles seront possibles entre les spécialités et ils seront suivis et écoutés».

Le changement devra également se faire du côté des universités, qui devront modifier leurs pré-requis en conséquence. «Nous avons commencé un travail avec l’Université des Antilles pour les informer des changements profonds qu’implique la réforme et leur permettre de les intégrer dans leurs maquettes pédagogiques», précise le recteur d’académie.

Education : une nouvelle mobilisation en vue

Une mise à jour de l’état des lieux des établissements est en phase de réalisation et les parents ont constaté «avec plaisir, que des travaux sont en cours». Une lettre a été adressée aux autorités (Collectivité, Rectorat et Préfecture) exigeant un bilan exhaustif des conditions d’accueil des élèves. Tant sur le plan des...

Lire la suite
Elie Gibs et Cité scolaire : Un point sur les travaux

«Nous n’avons aucun moyen de délocaliser les enfants, ce qui rend le plan de travaux complexe». La cantine est l’autre chantier qui inquiète le collectif PEP SXM. «Le bâtiment a été refait mais il manque encore les fenêtres et les portes. Il ne reste pas grand chose, d’où la frustration des parents et du personnel de...

Lire la suite
Les 10 classes mobiles de la Cité Scolaire bientôt prêtes

Avec les fortes pluies de ces dernières semaines et l’impossibilité de couler les dalles, la mise en place des classes mobiles a pris du retard. Côté collège, les structures de deux bâtiments sur trois ont été montées. Les six classes mobiles prévues, initialement annoncées par la Collectivité pour septembre, devraient être...

Lire la suite

vendredi 24 mai 2019

TÉLÉCHARGER >
1€= 1,1155$   1$= 0,8964€
Cotation Euro / Dollar le 24/05/2019 à 00:37

pharmacie de garde

Nous rappelons que la garde commence le samedi à 20h (sauf Samedis fériés) et se termine le Samedi suivant à 08h.


médecin de garde

dernière vidéo

Le Carnaval de Saint-Martin du 17 février au 6 mars 2019 Festivités Carnavalesques de Saint-Martin en partenariat avec le Pélican

    bateaux de croisière

    Aucun bateau aujourd'hui