30 °C
 
Iles de la Guadeloupe

tourisme
La FEDOM demande la levée des restrictions de voyage dans les Outre-mer

      05 juin 2020 à 11h22
Dans un communiqué de presse que nous diffusons ci-dessous en intégralité, la Fédération des Entreprises des Outre-mer interpelle à son tour le Premier Ministre sur les restrictions de voyage toujours en vigueur entre l'Hexagone et les Outre-mer, alors qu'elles ont été levées pour la Corse.

Tourisme en Outre-mer : non à l’interdiction, oui à une autorisation « sécurisée » !


Le décret numéro 2020–663 du 31 mai 2020 restreint drastiquement les libertés, les déplacements, la réouverture des commerces, et le redémarrage des activités dans les Outre-mer et la Corse.

C’est d’autant plus surprenant qu’hormis la Guyane et Mayotte, les Outre-mer sont tous en zone verte, ce qui est loin d’être le cas pour tous les départements de l’Hexagone où pourtant les entraves aux libertés de déplacements que nous dénonçons ont été supprimées.

Devant de telles aberrations, nos compatriotes corses n’ont pas manqué de réagir vigoureusement, en interpellant le premier ministre et en dénonçant des dispositions surprenantes, incohérentes, inégalitaires entre l’aérien et le maritime, entre la France hexagonale et l’île de Corse, et ont donc obtenu un nouveau décret abrogeant ces dispositions restrictives uniquement pour la Corse.

Le trafic aérien est par conséquent rétabli en Corse, sans quatorzaine, et sans restriction de déplacements pour seuls motifs impérieux.

Nous en sommes heureux pour nos compatriotes corses, mais leur succès rend encore plus navrante la situation dans laquelle les ultramarins sont en train de creuser leur propre tombe !

Comment qualifier l’attitude de nos élus, qu’ils soient parlementaires, élus locaux, présidents de région ou de collectivité devant un tel manque de courage, un tel manque de solidarité vis-à-vis du secteur touristique de leur territoire, mais surtout devant un tel manque de lucidité sur la dévastation économique qui s’annonce ?

Comment qualifier également l’attitude du gouvernement et du premier ministre vis-à-vis de nos territoires ? Pourquoi maintenir pour les seuls Outre-mer (hormis la Guyane et Mayotte qui ne sont pas en zone verte) des dispositions reconnues comme incohérentes pour la Corse 48 heures après la parution du décret général ? Nous pensions que la relégation avait été abolie en 1946, mais visiblement tous ne le savent pas.

Déjà, dans nombre de territoires et notamment en Polynésie française, des hôtels ferment et des salariés sont licenciés. Mais le pire reste malheureusement à venir.

La FEDOM, qui regroupe l’ensemble des milieux économiques ultramarins, interpelle donc solennellement le premier ministre afin que les Outre-mer ne soient pas les seuls territoires lésés de la République, condamnés à une catastrophe économique dont ils ne pourront pas se relever.

Nous ne sommes pas des inconscients. Nous savons que nous devons rassurer les ultramarins sur les contrôles sanitaires avant l’embarquement.

C’est pourquoi nous demandons instamment au gouvernement de substituer au principe d’interdiction un principe « d’autorisation sécurisée » sur le plan sanitaire qui permettrait à tous de voyager et donc à nos économies de redémarrer.

Coronavirus. La Préfecture fait le point sur la situation

Lors de sa conférence de presse qui s’est tenue hier soir, la préfète des Îles du Nord a tout d’abord fait un point sur la situation sanitaire. Sur les deux personnes confirmées comme positives sur l’île il y a quelques semaines, les deux sont guéries et ont quitté l’hôpital hier. A Saint-Barthélemy, le patient initial est...

Lire la suite
Orly rouvrira le 26 juin prochain

Dans un communiqué de presse le Groupe Aéroport de Paris (ADP) a annoncé hier sa volonté de rouvrir l’aéroport de Paris-Orly le 26 juin, aux vols commerciaux, avant les vacances d’été. Une réouverture conditionnée par le rétablissement du trafic aérien dans l’espace Schengen. "La réouverture des installations de Paris-Orly...

Lire la suite
Coronavirus : de la crise sanitaire à la crise économique

Au sujet des Outre-mer, le Premier Ministre Edouard Philippe lors de son allocution le 28 mai dernier est resté pour le moins évasif. Alors qu’il annonçait la fin pour l’Hexagone de la règle des 100km bornant les déplacements des Français, le Premier Ministre, considérant que les territoires ultramarins sont «souvent des territoires...

Lire la suite

mercredi 01 juillet 2020

TÉLÉCHARGER >
Pinky Chich AtelierKOOYMANAssurances Tackling
1€= 1,1241$   1$= 0,8896€
Cotation Euro / Dollar le 01/07/2020 à 02:40

pharmacie de garde

Nous rappelons que la garde commence le samedi à 20h (sauf Samedis fériés) et se termine le Samedi suivant à 08h.


médecin de garde

dernière vidéo

Ouverture de la frontière

    bateaux de croisière

    Aucun bateau aujourd'hui