31 °C
 

Sargasses : l’ARS publie enfin des relevés

15 juillet 2019 à 15h39 - Grégory Rohard
Bien que la directrice de l’Agence régionale de santé (ARS) soutenait, début juillet à l’occasion d’une conférence de presse, publier régulièrement les relevés inhérents aux émanations d’hydrogène sulfuré sur les zones de Saint-Martin impactées par les sargasses, nos recherches étaient restées vaines. A l’époque et pour corroborer nos dires, un responsable de l’ARS avait même indiqué ne pas être en mesure d’effectuer les relevés en raison de l’absence d’un agent. Mais il semblerait que tout soit rentré dans l’ordre puisque depuis le 05 juillet dernier des résultats sont enfin disponibles. Et c’est dans la Baie de Cul de Sac que les concentrations en H2S (hydrogène sulfuré) sont les plus fortes. L’ARS a relevé des teneurs de l’ordre de 3,9 ppm (partie par millions). Pour rappel, lorsque les concentrations de ce gaz nauséabond sont comprises entre 1 et 5 ppm la population est invitée à se tenir éloigné des zones affectées par les échouages d’algues en décomposition. En cas de symptômes (yeux ou gorge qui piquent, larmoiements, maux de tête, difficultés respiratoires, toux, démangeaisons, vomissements, vertiges), il est conseillé de s’adresser à son médecin ou pharmacien. Pour les personnes vulnérables, il est recommandé de ne pas séjourner sous le vent des émissions des gaz et d’éviter l’exposition aux autres substances irritantes et/ou allergisantes (fumées de tabac...). Les résultats sont consultables sur le site de l’ARS www.guadeloupe.ars.sante.fr rubrique « relevés relatifs aux sargasses ».

Lancement d’un appel à projets « zéro déchet marin en Outre-mer »

10 juillet 2019 à 15h49 - Agathe Mathieu
François de Rugy, ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire, Annick Girardin, ministre des Outre-mer, et Brune Poirson, secrétaire auprès du ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire, ont annoncé le lancement d’un appel à projets visant à réduire l’impact des déchets, y compris des filets et engins de pêche abandonnés ou perdus, sur la biodiversité marine dans les Outre-mer. Ces déchets, dont la grande majorité provient des activités à terre, engendrent un impact énorme sur la biodiversité et la faune marine. L’objectif de cet appel à projets est donc de «proposer des solutions concrètes, efficaces, pérennes et réplicables pour diminuer l’impact de ces déchets sur le milieu marin», explique le communiqué de presse du gouvernement. Concrètement, il s’agira de mener des opérations de localisation des zones où les déchets s’accumulent, d’assurer leur récupération et de trouver des solutions de prévention et de valorisation. «L’objectif est aussi de mener des opérations pilotes de récupération de déchets avec les professionnels de la pêche». Les candidats ont jusqu’au 8 novembre 2019 pour déposer leur candidature afin de bénéficier d’une aide financière. Une enveloppe de 300 000 euros sera répartie entre les différents projets sélectionnés.

370 750 euros d’aide au ramassage des sargasses

19 juin 2019 à 14h52 - Karim Rosaz
Face à l’ampleur du phénomène d’échouage d’algues sargasses qui touche actuellement le territoire, la préfecture de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin et la Collectivité de Saint-Martin ont mis en place un plan d’action. Pour répondre à l’urgence, la Collectivité a procédé aux premiers ramassages dès le début de la semaine en priorisant la baie de Cul-de-Sac. Les autres plages seront nettoyées dans les jours qui suivent. Les services de l’État, sous le couvert de la Direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement, engagent la somme de 370 750 euros allouée à cet effet. Cette subvention d’investissement est destinée à l’acquisition de matériel lourd pour le ramassage. Ce financement est composé de 185 375 euros alloués par le Ministère de l’Outre-Mer (MOM) et de 185 375 euros du Ministère de la Transition Écologique et Solidaire (MTES). 50 % de ces financements sont à disposition pour une affectation immédiate.

Retour des algues sargasses sur la façade est de l île

11 juin 2019 à 16h54 - Grégory Rohard
Les sargasses ont fait leur retour sur la façade est de l’île ce week-end. Par radeaux ou trainées discontinues, les algues ont gagné le littoral saint-martinois. Epargnée jusqu’alors, la Baie Orientale fait actuellement les frais de l’algue à la décomposition nauséabonde. Les services de Météo France notent une «forte présence» dans le secteur des Îles du Nord. Cependant, les courants «éloignent les algues des îles, vers l'est et le nord» expliquent-ils, bien que le risque d'échouages reste présent. Une tendance qui pourrait bien se confirmer dans les jours à venir. Météo France indique que les «moyennes du 28/05 au 03/06 montrent un cheminement toujours important des algues de la région nord Brésil vers les Petites Antilles, suivant un axe nord-ouest» soit en direction de nos îles. «Toutes les détections faites au large de la Barbade devraient arriver dans l'archipel des Antilles par la zone sud, puis remonter vers le nord au cours des prochaines semaines. Une autre partie de ces algues devraient remonter vers le nord, puis être déviée vers l'ouest en direction des îles, dans le secteur nord de l'archipel» précisent les services de Météo France-Division Prévision Antilles-Guyane.

vendredi 23 août 2019

TÉLÉCHARGER >
Petites Annonces Adecco
1€= 1,1089$   1$= 0,9018€
Cotation Euro / Dollar le 23/08/2019 à 00:00

pharmacie de garde

Nous rappelons que la garde commence le samedi à 20h (sauf Samedis fériés) et se termine le Samedi suivant à 08h.


médecin de garde

dernière vidéo

Le Carnaval de Saint-Martin du 17 février au 6 mars 2019 Festivités Carnavalesques de Saint-Martin en partenariat avec le Pélican

    bateaux de croisière

    Aucun bateau aujourd'hui